Le projet de réhabilitation et de restauration des Lacs Chadwick est entré dans une nouvelle phase après que, au cours des deux dernières semaines, une autre étape importante ait été franchie. Le projet de 5 millions d’euros, financé en partie par l’Union européenne, a été entrepris par l’Agence de l’énergie et de l’eau.

Lundi matin, le ministre de l’énergie et de la gestion de l’eau, M. Michael Farrugia, ainsi que le secrétaire parlementaire pour les fonds européens, M. Stefan Zrinzo Azzopardi, accompagnés du directeur général de l’Agence de l’énergie et de l’eau, Manuel Sapiano, ont visité les travaux en cours dans la vallée.

Sapiano a expliqué comment la première phase du projet s’est achevée l’été dernier, avec l’enlèvement de 53 000 mètres cubes de limon de la vallée ainsi que l’élimination de la végétation envahissante. Il a indiqué que des travaux sont en cours en ce qui concerne l’écosystème de la vallée grâce à un monitoring continu par une entité privée et sous la supervision de l’Autorité des ressources et de l’environnement.

L’hiver dernier, les travaux se sont concentrés sur la restauration des murs en moellons, la plantation de nouveaux arbres et la restauration de la Fiddien Box, une structure britannique utilisée autrefois pour collecter l’eau de plusieurs sources différentes de la région afin d’alimenter l’approvisionnement en eau du pays. Cette structure restaurée va maintenant être utilisée comme centre culturel, et une zone de loisirs sera développée autour.

Dans les semaines à venir, une autre phase de travaux débutera au milieu de la vallée. Les travaux comprennent l’excavation du limon qui s’est accumulé le long de la vallée au fil des ans et l’excavation de plusieurs éléments importants construits au XIXe siècle, tels que de petits barrages et un système de passages. Ces structures ont pour objectif principal de retenir l’eau, cependant, une fois le projet terminé, elles offriront des paysages magnifiques qui complèteront la beauté naturelle de la vallée.

Lors de la conférence de presse, le ministre Michael Farrugia a expliqué que cette zone est en cours de développement sur un site unique et innovant des îles maltaises car elle couvre divers aspects tels que les loisirs, l’environnement, la conservation de l’eau et l’habitat naturel. Le ministre a déclaré que ce projet augmentera la capacité en eau des bassins versants. Dans le même temps, les aspects écologiques de la vallée sont en cours de restauration.

Le projet est important pour plusieurs raisons telles que l’augmentation de la capacité en eau et la restauration écologique de la vallée. Dans ce processus, plusieurs espèces exotiques sont éliminées car elles nuisent à la vie dans la vallée. Cela permettra à d’autres espèces indigènes de s’épanouir dans la vallée.

Plusieurs études ont été menées afin de recenser les espèces existantes dans la vallée. L’aménagement d’un sentier en terre battue rendra la zone accessible au public.

Le secrétaire parlementaire pour les fonds européens, Stefan Zrinzo Azzopardi, a expliqué qu’à travers ce projet de réhabilitation, le gouvernement investit pour embellir la campagne maltaise et diversifier l’offre touristique. Le projet trouve un équilibre entre le développement et la préservation de l’environnement et de la biodiversité, ce qui en fait un site unique, tout en offrant un site de loisirs pour les habitants.

L’investissement des fonds européens dans ce projet de réhabilitation offrira une nouvelle vie à cette zone de beauté naturelle, améliorant ainsi l’environnement local et aussi la qualité de vie.

Leave a Reply